Pierre de Ronsard

Table Légers Démons... Si seulement l'image...

XXXI Légers Démons, qui tenez de la terre Et du haut ciel justement le milieu: Postes de l'air, divins postes de Dieu, Qui ses secrets nous apportez grand'erre, Dites, Courriers - ainsi ne vous enserre Quelque sorcier dans un cerne de feu - Rasant les champs, dites, avous point vu Cette beauté qui tant me fait la guerre ? Si de fortune elle vous voit ça-bas, Libre par l'air vous ne refuirez pas, Tant dousement sa douce force abuse, Ou comme moi, esclave vous fera, De sa beauté, qui vous transformera D'un seul regard ainsi qu'une Méduse. Les Amours de Cassandre Retour au sommaire
LII Si seulement l'image de la chose Fait à nos yeux la chose concevoir, Et si mon oeil n'a puissance de voir, Si quelque idole au devant ne s'oppose; Que ne m'a fait celui, qui tout compose, Les yeux plus grands, afin de mieux pouvoir En leur grandeur la grandeur recevoir Du simulacre où la vie est enclose ? Certes le ciel trop ingrat de son bien, Qui seul la fit, et qui seul vit combien De sa beauté divine était l'idée, Comme jaloux du trésor de son mieux Silla le monde, et m'aveugla les yeux, Pour de lui seul seule être regardée. Les Amours de Cassandre Retour au sommaire