Le Combat de Cuchulainn avec Senbecc, petit-fils de Ebrecc, de Segais

Comracc Conchulaind re Senbecc hua n-Ebricc a Segais in so
Stowe 992 on fo. 50 b
Version A

Traduit de l'anglais par Erik Stohellou
© Erik Stohellou - 2010



Une fois Cuchulainn était dans son char sur la rive de la Boyne, et Loeg, le fils de Riangabair, était avec lui. Et il accomplissait le tour des neuf héros sur la rivière, tuant le saumon de Lind Feic, quand ils virent un petit homme en robe pourpre, un petit bateau de bronze sous lui ..... sur la Boyne, qui ne ramait aucunement. Cuchulainn le prit dans sa main avec son bateau. «Tu es pris» dit Cuchulainn. «Le plus vraisemblable alors,» dit-il [le petit homme] « est que je donne une rançon, à savoir, mon manteau et ma chemise. Ils ont leur vertu, à savoir, ils s'adapte à tout homme, qu'il soit petit ou grand. Celui-ci ne pourra être noyé, ni brûlé, tant qu'ils seront sur lui. Ils ne vieillissent pas, non plus que celui qui les porte, et toute couleur que vous aimez sera sur eux. » « Ils sont à moi sans cela » dit Cuchulainn. «Prends mon bouclier et ma lance, et tu ne pourras pas être battu dans la bataille ou le combat, et tu ne seras jamais blessé aussi longtemps que le bouclier te protègera. » « Ils sont tous à moi » dit Cuchulainn. «Ils sont ..... de mon poing. » « Tu es dur avec moi », déclara Senbecc. «Quelle est cette petite chose avec toi? » demanda Cuchulainn. «Une petite harpe», dit Senbecc «veux-tu que j'en joue pour toi? » « J'en serais heureux » dit Cuchulainn. Puis il passa ses doigts dessus, de telle manière que Cuchulainn versa des larmes en entendant l'air mélancolique. Puis il joua l'air joyeux, et Cuchulainn rit sans cesser. Il joua l'air du sommeil, et Cuchulainn s'endormit et son sommeil dura d'une heure à la suivantee. Senbecc rentra chez lui, et

Fuair hua Eibricc forsin sruth
itir sceoil ainscelu gugud
Séphain Senbecc sal iar sruth
do Coinculaind chostadhach.
Ni hagh a seinm na suainchi
Senbecc na seghsa siancha
for bruinnib Bonne braiche
do dhalta Scathchi sciathcha.
Senbecc ua hEibric a Seghais
is é ro sepaind a seinm.

Finit.

© Erik Stohellou - 2010

Sources : Kuno Meyer, Revue Celtique 6



  Summary