La Neuvaine des Ulates

Noinden Ulad
Book of Leinster

Version I

Traduit de l'allemand par Erik Stohellou
© Erik Stohellou - 2010



D'où vient Noinden Ulad? Ce n'est pas difficile.

Crunniuc, fils de Agnoman était un fermier prospère. Il vivait dans la solitude et dans les montagnes, et il avait de nombreux fils avec lui. Puis sa femme mourut. Un jour qu'il était seul dans sa maison, il vit une femme [venir] à lui dans sa maison. L'apparence de la femme lui semblait magnifique. La femme commença peu de temps après, dés qu'elle se fut assise, à préparer [à manger], comme si [déjà] elle avait été dans la maison. Quand la nuit vint, elle donna des instructions sans interroger les gens. La nuit, elle dormit avec Crunniuc . Pendant longtemps, elle fut avec lui, et grâce à elle, il ne leur manquait aucune chose, que ce soit de la nourriture, des vêtements et [ce qui concerne] de bons produits. Peu de temps après, les Ulates tinrent une assemblée solennelle. Les Ulates avait l'habitude de se rendre à l'assemblée tant homme qu'épouse, fils et fille. Crunniuc aussi se rendit avec les autres à la réunion, il portait de bons vêtements et avait belle apprence. "Mais il convient pour toi", lui dit sa femme:" que tu ne sois pas arrogant au point de parler imprudemment." "Cela n'arrivera pas," dit-il. La réunion se termina. A la fin de la journée, le char du roi arriva au but le premier. Les chevaux du char emportèrent la victoire. Les gens disaient "Il n'y a rien de plus rapide que ces chevaux!" Crunniuc dit "Ma femme est plus rapide", dit-il. Il fut arrêté immédiatement par le roi. Ce fut rapporté à sa femme. "C'est vraiment un souci pour moi," dit-elle, "d'avoir à aller le libérer alors que je suis enceinte!" "Quel souci," dit le messager, "il sera tué si vous ne venez pas!" Elle se rendit à l'assemblée, et les douleurs de l'enfantement la prirent. "Aidez-moi", dit-elle aux gens, "car chacun de vous est né d'une mère! Attendez que je sois délivrée! "Elle ne parvint pas à obtenir [cela] d'eux. "Très bien", dit-elle, "la plus grande calamité en viendra, et longtemps elle atteindra la totalité des Ulates." "Quel est ton nom?" dit le roi. "Mon nom", dit-elle, "et le nom de ma descendance resteront pour toujours sur le lieu de cette assemblée. Macha, fille de Sainreth mac Imbaith est mon nom", dit-elle. Elle courut alors avec le char, et quand le char arriva au but, elle y avait déjà accouchée, elle donna naissance à des jumeaux, un garçon et une fille. C'est d'eux qu'est appelée Emain Macha (i.e. les Jumeaux de Macha). A leur naissance elle poussa un tel cri que toute personne qui avait entendu resta dans un état de faiblesse cinq jours et quatre nuits. Tous les hommes d'Ulster, qui s'étaient trouvés là, tombèrent dans cet état (?), jusqu'à la neuvième génération de celui qui était là. Cinq jours et quatre nuits ou cinq nuits et quatre jours, ce fut la Noinden Ulad. La force d'une femme en couches, ce fut la force de chaque Ulate jusqu'à la neuvième génération de la Noinden. Il y avaient trois sortes de gens que la Noinden de l'Ulster n'atteignait pas, à savoir les enfants et les femmes d'Ulster et Cuchulainn. La période durant laquelle elle pesa sur l'Ulster commença au temps de Crunniuc, fils de Agnoman, fils de Curir Ulad, fils de Fiatach, fils de Urmi, jusqu'au temps de Forc (?), fils de Dallán, fils de Mainech, fils de Lugid, etc. Curir Ulad est celui dont les Ulates prennent leur nom.

Voici d'où viennent Noinden Ulad et Emain Macha.



© Erik Stohellou - 2010

Sources : Ernst Windisch, Berichte der Königliche Sächsische Gesellschaft der Wissenschaften (Phil.-Hist. Klasse) 36



  Summary