La Mort de Medb

Aided Medba Cruachan
Edinburgh XL

Traduit de l'anglais par Erik Stohellou
© Erik Stohellou - 2010



Le roi Eocha Feidlech avait trois fils et trois filles. Ses fils tentèrent de lui arracher la royauté, mais ils furen accueillis par leur soeur, Clothru qui tenta de les dissuader. "Venezvous porter préjudice à votre père? C'est un grand tort, sicela doit être fait." "Cela ne peut pas être empêché», déclarèrent les jeunes gens. "laissez-vous des enfants après vous?" demanda la femme. «Ils ne sont plus en vie», déclarèrent les jeunes gens. "Il est probable que vous périrez par votre crime."

"Venite1 ad me," inquit ilia, "namque tempus mihi est concipiendi. Videamus num progeniem mecum relicturi sitis." Factum est. Alius super alium cum ea coierunt. Bene evenit. Peperit "Lugaid of the Red Stripes," filium trium Findemna. "Nolite contra patrem procedere !" inquit ilia, "satis sceleris admisistis qui cum sorore vestra dormiveritis, ita ut contra patrem pugnare non debeatis." Hoc quominus pugnarent prohibuit.

Clothru appliquait les lois de Connaught dans l'île de Clothru ( Inis Clothrand ) sur le Loch Ree. Ils disent que Medb assassina sa soeur Clothru, et que son enfant, In Furbaide mac Conchobuir, fut sorti de son flanc par l'épée. Alors Medb s'empara de la royauté de Connaught, et prit Ailill pour régner à son côté. Et c'est dans Inis Clothrand elle administra les lois de Connaught.

Elle était sous l'obligation magique de se baigner tous les matins dans une source au bout de l'île. Un jour Furbaide alla à Inis Clothrand et fixa un poteau sur la dalle de pierre sur laquelle Medb avait l'habitude de faire ses ablutions. Il attacha une corde au sommet du poteau, et le piquet était aussi grand que Medb, et il tendit la corde à travers le Loch Ree, d'est en ouest. Puis il rapporta la corde à la maison avec lui, et, quand les jeunes de l'Ulster étaient à jouer, voici quel était le jeu de Furbaide: il étendait sa corde entre deux piquets, et s'entrainait à lancer avec sa fronde entre eux, et il ne cessa pas jusqu'à ce qu'il ait atteint la pomme qui était au sommet du poteau.

Un jour, il y eut un grand rassemblement des hommes de Connaught et d'Ulster autour du Loch Ree, à l'ouest et l'est. Et Medb alla se baigner tôt le matin dans la source au-dessus du Loch.

"Quelle belle personne là-bas!" disait tout le monde. "Qui est là?" demanda Furbaide. «La soeur de ta mère», dirent-ils tous.

Il mangeait alors un morceau de fromage. Il n'attendit pas pour ramasser une pierre. Il mit le fromage dans sa fronde, et, quand le front de Medb fut tourné vers eux, il projeta le morceau et le logea dans sa tête.

Et ainsi, il la tua par un seul lancer, et vengea sa mère.

[Bai2 Furbaidi in tan sin ac ithi mire do tanaigh ocus ni ro han-som fri cuinchi clochthi, acht dobeir mir do tanaigh ina tabaill ocus teilcis di, ocus is amlaid ro bai Medb in tan sin, a hetan friu go tarla ina mullach, gurus marb de do digail a mathar furri. Adaid Meidbi ocus Clothrainni.]



Notes :


1. Ce passage est en latin dans la traduction de Kuno Meyer. En voici la traduction :
«Venez à moi, dit elle, car il est temps pour moi de concevoir. Voyons si vous êtes destinés à procréer avec moi. » Ainsi fut fait. L'un après l'autre, ils couchèrent avec elle. Cela se passa bien. Elle mit au monde «Lugaid aux Raies Rouges», le fils des trois Findemna. « N'agissez pas contre votre père ! dit-elle, vous avez commis suffisamment de crime, vous qui avez couché avec votre soeur, pour ne pas pouvoir combattre votre père. » Ce discours leur interdit de combattre.

2. Kuno Meyer donne ce passage sans le traduire.



© Erik Stohellou - 2010
Sources : Kuno Meyer, Celtic magazine 12



  Summary