Pourquoi Mongan fut privé de descendance

Dono tall degiartaige o Mongain mac Fhiachnai
Yellow Book of Lecan

Traduit de l'anglais par Erik Stohellou
© Erik Stohellou - 2011



1. Eochu Rígéigeas, poète en chef d'Irlande, était invité par Fiachna, fils de Boetán à faire des vers pour lui, car Fiachna était roi des Ulates et Eochu était un Ulate. "Je devrais t'éviter," dit Eochu, "plus que n'importe lequel des rois d'Irlande, car tu as un jeune fils, Mongan, fils de Fiachna. Il est le plus instruit des jeunes d'Irlande, il racontera des histoires et donnera un enseignement, de mauvaises gens l'inciteront à me contredire, Je le maudirai et tu me querelleras à cause de cela." "Non," dit Fiachna, "Je parlerai (?) à mon fils afin qu'il ne te contredise pas, en sorte qu'il sera le plus courtois avec toi dans cette maison." "Bien," dit Eochu, "ce sera fait. Que cela soit ainsi jusqu'à la fin d'une année."

2. Un jour il racontait une histoire. "Malheur à toi, Mongan," disait les garçons, "si tu ne mets pas à l'épreuve ce bouffon menteur." "Bien," dit Mongan.

3. Fiachna partit pour une tournée royale, accompagné par Eochu. Un jour pendant leur voyage ils aperçurent six large piliers de pierre devant eux, et quatre jeunes clercs près des pierres. "Que faites-vous là, les clercs?" dit Fiachna. "Nous sommes ici à la recherche de la connaissance et de l'instruction. Dieu a conduit jusqu'à nous, cependant, le roi des poètes d'Irlande, Eochu, pour qu'il nous révèle qui a planté ces pierres et comment (?) elles furent disposées (?)." "Bien," dit Eochu, "Je ne me souviens pas de tout cela. Je pense que les Enfants de Deda les ont dressées, pour bâtir la Cité de Curoí." "Bien, Eochu," dit l'un d'entre eux, "les jeunes clercs disent que tu es dans l'erreur (?)." "Ne le blâmez pas," dit un autre. "Peut-être qu'il ne le sait pas," dit son compagon. "Il ne le sait pas," dit un autre. "Bien," dit Eochu, "et vous, quelle est votre explication pour cela?" "Voici, alors, ce que sont nos renseignements - ce sont-là trois pierres d'une troupe de champions et trois pierres d'une troupe de guerriers. Conall Cernach les a placées, en compagnie de Illand, fils de Fergus, qui tua trois hommes ici pour son premier exploit. Il était incapable de dresser les piliers du fait de sa jeunesse, et Conall Cernach les érigea avec lui, car c'était la coutume des Ulates, partout où ils accomplissaient leurs premiers actes de bravoure, d'élever autant de piliers de pierre que d'hommes qu'ils avaient tués, - va-t-en, Eochu, avec ton ignorance." "N'aie pas honte, Eochu," dit Fiachna, "les lettrés sont à ta hauteur (?)." Ils poursuivirent leur chemin comme avant, ils aperçurent un large fort passé à la chaux devant eux, et quatre jeunes gens vêtus de pourpre devant la porte. Eochu approcha de l'enceinte. "Bien," dit Fiachna. "Que voulez-vous?" "Nous voulons entendre de Eochu ce qu'est ce fort, et qui y vécut." "Tant ont bâti des forts," dit Eochu, "qu'ils n'ont pas tous trouvé place dans les mémoires." "Laissez," dit l'autre, "car il ne le sait pas." "Quels sont vos renseignements, alors?" dit Fiachna. "Ce n'est pas difficile, en fait —


cela fait longtemps depuis qu'il était joyeux,
buvant l'hydromel dans une coupe verte —


"dans le jardin sur la pelouse, et pourtant tu ne t'es pas souvenu de son nom, Eochu." "Bien," dit Eochu.

4. Ensuite ils continuèrent leur chemin, et ils virent un autre fort devant eux, et quatre jeunes gens se querellaient devant l'entrée. "J'ai raison!" "Tu n'as pas raison!" "Qu'avez-vous, les garçons?" dit Fiachna. "Nous nous disputons au sujet de ce fort, quel est-il et qui l'a construit. Dieu a mené jusqu'à nous, cependant, un homme sans ignorance pour nous l'apprendre." "Ne lui faites pas honte," dit son compagnon, "il ne le sait pas." "Que savez-vous à son sujet?" dit Fiachna. "Ce n'est pas difficile, en fait —


***(?)
pour l'homme qui creusa Rath Imgat;
Imgat était la femme qui lui donna son nom (?),
fille de Buise, fils de Didracht.


"Rath Imgat, donc, est son nom, Eochu, et il n'est pas heureux pour toi que tu n'en aies pas connaissance." Alors il fut fait honte à Eochu. "Cela revient au même pour toi, Eochu," dit Fiachna, "on n'en pensera pas moins de toi."

5. Ils rentrèrent ensuite, et découvrirent Mongan et sa suite à l'intérieur. "Bien," dit Eochu, "tu es l'auteur de cela, Mongan, je le sais." "Tu l'as dit," dit Mongan. "Cela ne te profitera pas, alors," dit Eochu, "Je laisserai un reproche sur toi en échange de cela. Tu t'es assuré un grand divertissement, tu seras sans divertissement à cause de cela. Tu n'auras pas de descendance en dehors de garçons d'écurie, et tu ne laisseras pas de grands biens (?), ni ne *** (?)."

Ainsi Mongan, fils de Fiachna, fut privé de noble descendance.



© Erik Stohellou - 2011

Sources : Eleanor Knott, Ériu 8



  Summary